sur neko pirate incarnez n'importe quel neko ! qu'il sois pirate, rebelle ou de la marine ! vivez plein d'aventure et vous devriendrez peut être le neko-pirate le plus réchercher de la marine !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur neko pirate !
Le forum ouvre à nouveau ces portes avec bientôt un tout nouveau design !
Recherche d'administrateur aimant le thème et se croyant capable de faire vivre le forum !

Partagez | 
 

 Aiko ... Version longue (désolé du double post)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiko Tsukiyo



Messages : 7
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Aiko ... Version longue (désolé du double post)   Sam 23 Mai - 13:00

Nom : Tetsuyo

Prénom : Aiko

Nom : Tsukiyo

Age : 16 ans

sexe : Fille

présentation physique : Aiko a une taille moyenne et est plutot mince. Elle a des cheveux blond clair, avec deux longues mèches et une frange en bataille. Elle met généralement un petit bandeau dedant, plus pour faire joli que pour tenir ses cheveux. Ses cheveux rouges brillent d’un éclat, sois triste, sois méprisant, et font sa grande fierté, malgré le fait qu’on la traite de démone. Ses gouts vestimentaires sont divers et variés, mais elle reste dans le sobre et le noir. A ses mains on peux voir ses mitaines de soie noire qui ne la quittent jamais. Généralement, on évite de se plonger dans son regard glacé. Aiko a un joli visage, mais elle ne cherche pas à se mettre en valeur. Ses oreilles et sa queue brun clair contrastent fortement avec le noir de ses tenues.

présentation moral :
Aiko à une personnalité complexe. Vive et joyeuse dans son enfance, elle est maintenant calme et morne, souvent indiférente. Elle a la manie de déviseager les gens de façon désagréable et ses regards sont tout, sauf amicaux. Elle ne cherche pas la compagnie, reste enfermée dans sa bulle, les yeux dans le vague. En combat, elle devient vive comme un chat, rapide et précise. Présise surtout. Le principal atout d’Aiko est sa précision, c’est pour cette raison qu’elle privilège les armes de jet.
Aiko ne se fait pas beaucoup d’amis, mais quand elle en a … elle les garde. Et malheur a celui qui pourrait leur faire du mal …

Histoire :

PARTIE 1 : Découverte

- Oooooh, maman, regarde ce qu’il y a dans l’eau !
- Ne touche pas chérie. Ça peut être sale.
- On dirait un neko ! Il est trop mignon.
- Ne touche pas Shaya !
- Oooh, maman, je peux le garder ?
- Je t’ai dit de ne pas …

Ignorant royalement sa mère, Shaya se pencha vers la petite neko tremblotante et la prit dans ses bras.

- Allez, je peux la garder ?

La mère soupira et secoua la tête.

- Fais ce que tu veux.

La petite ouvrit ses yeux rouges et regarda autour d’elle. Elle avait un atroce mal de tête et voyait flou. Elle arrivait pourtant à distinguer un visage rose et souriant, encadré de boucles blondes qui sautillaient au rythme des mouvements de Shaya.

- Oh ! Elle a les yeux rouges !
- Mon dieu, Shaya ! Jette ! Jette !

Shaya pencha la tête vers la neko, ignorant encore sa mère.

- Comment vais je t’appeler ? Oh, un collier ?

Shaya déchiffra avec lenteur : « Ai…aik…ko …Aiko ? »

-Alors Aiko.

PARTIE 2 : Incendie

- Aiko ! Viens ici !

Shaya descend les marches quatre à quatre, ses longs cheveux d’or volant derrière elle. Elle est devenue une magnifique jeune fille, toute en formes et vigueur. Ses cheveux soyeux lui tombent jusqu’au bassin, ses yeux bleu foncé pétillent comme l’écume, sa robe blanche lui crée comme un nuage autour d’elle. Elle tient un grand bouquet dans les mains, et trépigne presque d’impatience.

- Aiko ! appelle-t-elle une deuxième fois. Aiko, tout le monde nous attend dépêche toi.
- Je suis là !

La neko fait du plus vite qu’elle put, s’emmêlant les pattes dans le robe rose très serrée qu’on lui a forcé à mettre. Elle regrette presque les couleurs mornes qu’elle doit porter habituellement en tant que servante. Shaya l’attend, les mains sur les hanches.

- Tu vas te grouiller oui ?

Aiko grimace. Elle ne reconnaît plus la petite fille souriante qui a été son amie pendant toutes ces années. La petite fille qui jouait avec elle dans le jardin, prenait sa défense les nombreuses fois où la mère de Shaya la houspillait, la petite fille au rire de cristal qui prenait tant de temps pour s’occuper de la neko qu’elle avait recueillie.
Puis, Shaya était entrée au collège, devenant plus distante, préférant la compagnie de ses amies à celle d’Aiko. Puis ensuite, IL était venu. Shaya et lui étaient sortis ensemble dès le premier jour. Pendant 5 ans, ils étaient restés tous les deux. Et là, aujourd’hui, le dernier lien s’était brisé. Le jour du mariage.

Il allait avoir lieu ici même, dans la grande maison de Shaya. Aiko était demoiselle d’honneur, dans cette robe d’un rose écœurant. Shaya l’entraîna vers le salon, nettoyé de fond en comble, rangé, ciré, une grande nappe blanche avait été posée sur la longue table du buffet, où les autres servantes neko posaient apéritifs et verres de cristal.

L’arche de mariage était sur la terrasse, entourée d’arbres en fleurs décorés pour l’occasion. Un vieux monsieur apportait des colombes en cage, les invités arrivaient, en grande tenue.
Aiko se tourna vers Shaya, qui n’était plus là. Elle avait rejoint son fiancé, délaissant Aiko qui fut contrainte par Mme Tetsuyo de retourner en cuisine. Elle prépara la pièce montée dans l’atmosphère irrespirable de la cuisine, jusqu’à ce qu’elle entendit un bruit de verre brisé, puis des hurlements.

Aiko courut aussi vite qu’elle put, et arriva, dans un grand dérapage, jusqu’au mariage. C’était un véritable chaos.
Les invités couraient en tous sens, en hurlant, les femmes s’évanouissaient, les serveuse jetaient leur plateaux, tous tentant d’éviter les flammes qui serpentaient le long des murs et ravageaient le buffet.

Et là, Shaya. Sa robe de mariée roussie, en équilibre sur le rebord d’une fenêtre, regardant avec angoisse les flammes qui montaient vers elle. Aiko s’élança, crocheta la gouttière et grimpa jusqu’au niveau de Shaya qui tourna vers elle un regard plein de larmes.

« Monstre ! » entendit elle, tandis qu’elle voyait les lèvres de sa maîtresse bouger et qu’elle reçut un violent coup sur la tête. Elle se sentit basculer en arrière, et sa dernière vision fut celle de Shaya qui lui lançait un regard dégoûté.
Sa vision devint trouble. Elle entendit des hurlements, sentit la chaleur des flammes, un choc sourd lui fit perdre connaissance. Noir.

Elle se réveilla plus tard, étonnée par le calme qui régnait. Elle avait été poussée dans un coin, délaissée ensuite par les invités, concentrés sur Shaya.
Aiko se leva en vacillant, s’approcha du reste des invités et regarda ce qu’ils regardaient tous. Horrifiée, elle recula, sentant es regards pleins de haine des autres personnes présentes.

- Je … je n’ai rien fait ! Pourquoi est-ce j’aurai fait « ça » ?

Elle se rendit compte que des larmes coulaient sur son visage. Evitant de poser le regard sur le corps calciné de Shaya, elle leva les mains dans un geste de défense.

- J’étais en cuisine ! ça ne peut pas être moi.
- Et pourquoi pas ? fit un garçon en crachant dans sa direction
- Démon !
- Monstre !

Aiko ouvrit la bouche, puis la referma. Impossible ! Qu’est ce qui leur prenait ? Un petit homme essoufflé arriva, et chuchota quelque chose à l’oreille de la père de Shaya, qui fut prête à nouveau à s’évanouir.

- Mon dieu ! Les cadeaux de mariage ! Volés ?
- Oui madame. Le voleur a profité de l’incendie pour pénétrer dans la cave, où les cadeaux avaient été cachés.
- Mon dieu ! Ma fille morte le jour de son mariage, une somme incroyable volée ! C’est impossible !

Elle se mit à pleurer bruyamment, et s’assit sur un banc pour ne pas défaillir. Puis elle pointa un doigt accusateur vers Aiko :

- DEHORS !

Aiko s’enfuit sans refflechir, sautant par dessus le grillage, renforçant la certitude des invités sur sa culpabilité. Vivre dehors. Seule. Le dernier fragment de son âme tombant en morceaux.

PARTIE 3 : Démon ?


« Je suis un démon, je suis un démon, je suis un … »

C’est peut-être à force de se le répéter qu’Aiko finit par en être convaincue. Ce que tout le monde disait d’elle … un démon. Une démone. Qui d’autre pouvait ainsi se comporter ? Quel neko pouvait contenir autant de haine, de froideur, de sadisme ? Un démon. C’était en tout cas l’avis général.

Ce matin, Aiko était assise sur le quai, sa queue se balançant au dessus de l’eau miroitante. Seule. Elle entendait les moqueries derrière elle, les enfants du villages qui chuchotaient dans son dos. Le petit mot avait circulé en classe : « mettons Aiko à l’écart ». Tout le monde avait respecté cette consigne, devenant encore plus distants avec elle depuis l’accident. Aiko se sentait plus seule que jamais.

D’un mouvement souple, elle se leva, faisant frissonner l’ensemble des filles qui l’épiaient derrière des tonneaux. Elle se retourna et lança un regard vers l’endroit précis où elles étaient. Les gamines gémirent en cœur. Aiko sentait presque la peur qui les étrennait toutes, et s’en délectait. Elle s’approcha à grands pas du tonneau, posa une main griffue sur le couvercle et se pencha vers les filles, qui hurlèrent. Aiko leur lança un sourire méprisant, avant de renverser le tonneau sur le coté d’un geste négligent. Le groupe d’enfant se resserra, lançant des regards terrifiés de touts les cotés, évitant par dessus tout le regard glacé d’Aiko. Celle-ci fit claquer sa queue brune sur le sol pavé, considérant de haut le groupe des gosses dont la plupart devait avoir deux ans de plus qu’elle. Puis elle soupira, et fit volte-face, s’en allant d’un pas nonchalant. Elle n’était pas une démone. Elle était juste différente. Et suffisamment pour s’en rendre compte.

PARTIE 4 : Rancune


Le petit bonhomme monta avec difficulté sur l’estrade de la place centrale. Aussitôt, tout le village rappliqua, en quête d’un évènement pouvant rompre la monotonie de leur vie.
Un peu en retrait, Aiko regardait la scène avec intérêt, assise sur une caisse abandonnée. L’annonce était apparemment importante.

L’homme s’éclaircit la gorge et balaya l’assemblée du regard. Puis, quand il fut certain que tout le monde était suspendu à ses lèvres, il commença :

- Nos hommes ont découvert que des bandes de pirates sont actuellement en mer dans les environs. Ils sont dangereux et ont attaqué plusieurs habitations côtières.

Il leva les yeux de son feuillet.

- Nous sommes maintenant certains qu’une de ces bandes est responsable du meurtre de Mlle Shaya Tetsuyo et du cambriolage de la villa de celle-ci.

Comme un seul homme, toutes les personnes présentes se tournèrent vers Aiko. Un silence gêné s’installa, plus un mouvement, à part celui que faisait la queue d’Aiko, qui se balançait lentement.
La neko afficha un sourire mi-moqueur, mi-triomphant. La mère de Shaya en première, s’avança :

- Aiko …
- …
- Aiko s’il te plait. Reviens à la maison. Les autres nekos sont partis dès ton départ. Je suis vieille, je n’ai plus Shaya ni de serviteur. J’ai besoin de toi.

Aiko se leva d’un mouvement souple, et, en une fraction de secondes, fut devant elle. Elle la toisa d’un air méprisant et claqua la langue, agacée.

- Tiens, je ne suis plus le « démon » quand on a besoin de moi, hein ?

Elle avait presque crié à la fin. De frustration.

- On rejette la faute sur moi, et quand on a un autre coupable, on implore mon pardon ?
- Je suis désolée, murmura la vieille, tremblante. Aiko, je t’en conjure …
- Je devrai vous tuer ici-même. Mais j’ai plus important à faire. Je dois … venger Shaya. Je ne sais pas comment, mais, je dois la venger. Elle était persuadée que j’étais coupable. J’aurai aimé …

Sa voix se brisa.

- J’aurai aimé qu’elle soit là.

Elle leur tourna le dos en tentant de maîtriser les larmes qui menaçaient de déborder. Elle éprouvait un mélange de tristesse et de haine.

Soudain, elle releva la tête. Elle avait bien un moyen de venger Shaya …


Dernière édition par Aiko Tsukiyo le Sam 23 Mai - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko Tsukiyo



Messages : 7
Date d'inscription : 22/05/2009

MessageSujet: Re: Aiko ... Version longue (désolé du double post)   Sam 23 Mai - 13:06

Partie 5 : Vengeance

Ça faisait presque deux mois qu’Aiko était une chasseuse. Et pourtant une des meilleures de l’île. Un miracle. Aiko tuait maintenant sans état d’âme, des plus modestes pirates aux légendes. Elle ne voyait aucune différence.

Mais là, elle ne tenait pas en place. Car la bande de pirate qu’elle traquait depuis des semaines, ce n’était pas n’importe qu’elle bande. C’était celle responsable de la mort de Shaya. Et elle était sur le point d’entrer dans le repère.

C’était marée haute. Un temps idéal pour descendre dans la petite crique dissimulée par la falaise. Aiko, le cœur battant d’impatience, commença à descendre le long de la paroi, s’aidant de ses poignards quand elle n’avait pas assez de prises. Puis, elle coinça ses orteils dans une faille, et bascula pour se retrouver la tête en bas. Ses doigts s’enroulèrent autour d’une branche et elle se laissa glisser jusqu’à l’entrée de la crique. Elle tomba sur le sable brûlant sans un bruit, et pénétra dans la grotte. Le silence était seulement brisé par le bruit des gouttes qui tombaient au sol de façon régulière. Ploc. Ploc. Aiko, les oreilles frémissantes, s’engagea dans un long couloir étroit pour déboucher dans une grotte où les pirates entassaient leur trésors.
Il y avait là des trésors miroitants, des bijoux, de l’or et des objets d’art précieux.

Aiko s’assit sur un coffre doré, très à l’aise, et attendit. Ils ne tardèrent pas à arriver et furent très surpris de voir une neko, assise tranquillement sur leur trésor, l’air plus jeune qu’eux tous. Leur chef jeta à peine un coup d’œil à la jeune fille, et, sans lui trouver un quelconque intérêt, s’apprêta à l’embrocher au fil de son épée.

Un coup presque imparable. Son favori. Son épée fouetta le vide. La neko était derrière elle. Elle lui saisit doucement les cheveux derrière la nuque, et tourna sur elle même, tirant affreusement le cuir chevelu du pirate. Serrant les dents, il tenta un coup en direction de son bras. Elle esquiva et sauta en arrière de manière à placer un peu de distance entre elle et l’homme.

Un des autres pirates esquissa un mouvement, Aiko le pointa du doigt. D’abord étonné par cette attitude, le matelot se ressaisit et avança vers le jeune fille. Elle ne possédait aucune arme, elle était jeune, seule contre tous. Elle n’avait probablement aucune chance.
Le doigt toujours pointé vers l’homme, elle le bougea légèrement et il se retrouva avec une aiguille plantée entre les deux yeux. De la blessure légère s’écoulait un liquide mauve. Du poison. L’homme s’effondra.

Pendant ce temps le capitaine s’était relevé, et considérait la neko d’un œil expert. Il avait repéré ses mitaines de soie noire, provenance des aiguilles. Il suffisait de la neutraliser. Il se lança à l’assaut.
En mouvement, il distingua l’éclat rouge dans les yeux de la fille. Un doute affreux le prit. Il ne parvint pas à s’arrêter. Aiko était maintenant tournée vers lui, un sourire tranquille posé sur le visage. Le pirate ferma les yeux

Près d’une heure plus tard, les villageois virent ressortir Aiko, sans la moindre égratignure, tenant négligemment un large chapeau de capitaine dans une de ses mains. Elle fit un signe de tête en direction de la grotte et partit de son pas nonchalant.

Les villageois se ruèrent vers la grotte, et restèrent sans voix. Un incroyable trésor était étalé sur le sol. Mais l’or était devenu écarlate. Les corps d’une vingtaine de pirates reposaient sur le sol. Aiko n’avait utilisé qu’une fléchette. Les autres pirates étaient éventrés, sans que la jeune fille n’ai utilisé la moindre arme.

Démone ?

Partie 6 : Epilogue

Aiko contemple la mer, un air triste aux lèvres. Tuer les pirates n’a pas fait revenir Shaya. Mais ça a libéré âme d’Aiko. Elle est désormais libre.

Mais elle ne compte pas s’arrêter. Elle a rejoint le camp des tueurs. Le camp des chasseurs de primes. Un nouvel avenir

Son âme ne s’est pas réparée. Au contraire. C’en est une nouvelle.

Bonus inédit : Lily et Aiko en raid … spécial


C’était sensé ne pas figurer dans la fiche … Mais Lily a insisté pour que je la mette. Ne la prenez pas en compte dans l’histoire d’Aiko, hein !



Aiko se glisse dans les couloirs sombre, silencieuse comme une ombre. Ses yeux rouges luisent d’une lueur malveillante. Elle arrive en face d’une grande porte blindée. Elle glisse une griffe sur les bords, et brise l’acier avec un crissement insupportable. Puis elle fait un signe en direction de la pénombre.
Lily arrive, l’air déterminé, et d’un coup de pied fouetté, défonce la porte. Les deux nekos pénètrent à l’intérieur du bâtiment, jetant des coups d’œils autour d’elles. C’est vide. Elle se mettent à courir, leurs pas se répercutant en écho sur le sol de marbre. Puis soudain, Lily s’arrête, et fait un signe à Aiko, qui se stoppe également. Il y a deux hommes en faction devant la salle. D’un hochement de tête, les deux jeunes filles s’élancent, et laissent derrière elle deux corps inanimés. Aiko lève son bras, compose un code et la porte blindée s’ouvre en grinçant. Lily et Aiko entrent dans la salle et chargent le contenu du coffre dans un sac.
Elles sortent avec leur butin, et arrivent dans une centrale abandonnée où elles trouvent un long tuyau. Elles versent le contenu du sac dans le tuyau, se regardent une seconde, et descendent aux sous sols.
Il y a là des grandes cuves remplies d’un liquide marron et des ponts pour circuler.

Au milieu d’un des ponts, les deux jeunes filles jubilent.

- Avec notre réserve de nutella suprême, le monde sera à nos pieds ! Mouahahaha !


Aime: Elle n’aime pas grand chose, mais quand même : ses mitaines, les shurikens, les armes à feu, les poignards les … Heu … le chocolat.
Elle aime aussi le lait, les cerises, la sole et le sang (pas à manger hein !)

Aime pas: Héhé, je vais m’amuser … Elle n’aime pas : les pirates, les garçons, la plage, les légumes, le soleil, la neige, la pluie, le vent, l’été, l’eau, les gens, etre seule, etre avec des gens, la nuit, le jour, la pistache, les gamins, les adultes, les chiens … encore ? Non ? Dommage.

Façon de tuer : Aucune particulière, elle aime expérimenter de nouvelles façons de tuer

Chasseur depuis :
2 ans et demi

Coment as tu connus le forum ?: Lily ^^

Rêve: Elle ne rêve pas. Elle tue. Nan, aucun but pour le moment.

Arme: Elle peut utiliser n’importe quelle arme, mais porte toujours sur elle des mitaines qui lancent des aiguilles enduites de poison. Elle affectionne également toutes les armes de jet.

code : Validé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Hirakiri
° Tueuse Folle & Sadique °


Messages : 47
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 23
Localisation : Planète Terre qu'elle s'appelle...

Feuille de Bord
Argent: 100 Pièces d'Or
Prime(pour les pirates): 0
equipage(pour les pirates):

MessageSujet: Re: Aiko ... Version longue (désolé du double post)   Sam 23 Mai - 13:12


Aiko d'amuuuur *_*
Welk'home !

( Je me permet de poster, je ne sais plus si ce sont seulement les admins X.x Si je n'ai pas le droit, eh bien je supprimerai, désolée )

Eh oui j'ai lu sa fiche en avant première x3
Une fiche que j'adore comme toujours. Baaah bienvenue amuse toi bien ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aiko ... Version longue (désolé du double post)   Sam 23 Mai - 15:15

Bienvenue a toi sur le forum, j'éspère qu'il te plaira.... !
Revenir en haut Aller en bas
Sasha Kiyasaki
~*Reine Des Pirates*~
~*Reine Des Pirates*~


Messages : 160
Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 23
Localisation : Juste derrière toi

Feuille de Bord
Argent: XXXX Pièces d'Or
Prime(pour les pirates): xxxxxxx
equipage(pour les pirates): Pegasus

MessageSujet: Re: Aiko ... Version longue (désolé du double post)   Sam 23 Mai - 16:05

Je te souhaite la bienvenue sur le forum !
je t'ajoute à ton groupe dès maintenant ^^

Lili oui tu as le droit de suhaiter la bienvenue aux nouveaux membres !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neko-pirate.forumactif.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aiko ... Version longue (désolé du double post)   Aujourd'hui à 20:39

Revenir en haut Aller en bas
 

Aiko ... Version longue (désolé du double post)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» POST : avis harry potter version longue
» rambo 1 version longue ?
» Wolf Creek - Version Longue non-censurée Z2
» [Blu-ray] Avatar Version Longue
» The Avengers, le film en DVD version longue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko-Pirate :: Embarquement :: Présentations Validées-